Endives au jambon

Aujourd’hui je vais vous cuisiner une recette que faisait ma maman, pour cela rien de très compliqué

Il vous faut :

  • des endives une voire deux par personnes selon les gourmands
  • du jambon une tranche par endives

Pour la sauce

  • beurre
  • farine
  • lait
  • gruyère
  • sel et poivre

Préchauffer votre four à 200-220°C

Faites cuire les endives vapeur, cela prend seulement 16 minutes et elles ne seront pas gorgées d’eau, contrairement à la méthode traditionnelle par immersion qui prend au moins 45 minutes et en plus il faut se taper l’essorage de ces demoiselles bouillantes, qui plus est.

Pendant le temps de cuisson, vous allez préparer la sauce béchamel. S’il vous faut la recette c’est par ici.

Une fois que vos endives sont prêtes enveloppées chacune d’elles d’une tranche de jambon, placez-les dans un plat à gratin et recouvrez le tout de votre sauce. Parsemez de gruyère pour faire gratiner un peu le tout et enfournez dans votre four bien chaud pendant environ 15 minutes.

Attention c’est très chaud mais c’est meilleur comme ça alors bonne appétit.

Ma petite astuce : les endives relâchent toujours de l’eau une fois au four alors je recouvre de béchamel dans le plat mais j’en garde toujours une bonne quantité que je garde au chaud, cela évite d’avoir toute la sauce gorgée d’eau si vos endives en rejettent beaucoup ce qui est dommage, avec mon astuce pas de souci vous avez de la bonne sauce bien onctueuse sans surplus d’eau à disposition 

Xoxo

Seynaline

 

Sauce Béchamel

Une sauce qui va vous servir pour bien des plats.

Et c’est normal il faut dire qu’elle est vraiment excellente et pleine de gourmandise.

seynaline

Pour réaliser cette petite merveille il vous faut :

  • beurre
  • farine
  • lait
  • gruyère
  • sel et poivre
  • noix de muscade (sans obligation) 

Pour réaliser votre sauce faites fondre le beurre auquel vous ajouterez la farine. Les quantités de beurre et de farine doivent être identiques et dépendent de la quantité de sauce que vous souhaitez obtenir. Pour ma part je fais toujours cette sauce au petit bonheur, sans mesurer quoi que ce soit.

En tous les cas si vous mettez 50 g de beurre vous devez mettre 50 g de farine c’est environ la quantité que j’ai mise pour faire mon plat en photo si ça peut vous aider.

Aussitôt votre farine mélangée au beurre fondu vous commencez à verser votre lait en remuant au fur et à mesure avec un fouet pour ne pas avoir de grumeaux.

Là encore je n’ai pas de quantité précise, vous devez mélanger pour obtenir une sauce homogène, plus vous la faites chauffer plus elle épaissira. Pour les 50-50 de beurre et farine je dirais que je mets environ 750 ml de lait.

Le passage sympa arrive, vous pouvez d’ores et déjà y faire fondre votre gruyère dosage selon vos goûts, et là on plonge le doigt pour parfaire l’assaisonnement sel et poivre.

Maintenant que votre sauce est prête vous pouvez l’intégrer à votre plat : lasagnes, endives au jambon, gratin de chou-fleur et brocolis, etc. Le choix est tout aussi vaste que les variantes de plats possible.

Bonne dégustation, cette sauce c’est à volonté mais attention elle n’est pas 0 calories.

Xoxo

Seynaline

Cosplay Sirène

Pour célébrer notre Halloween cette année, j’ai choisi de me transformer en sirène.

Bien sûr je n’ai pas voulu faire dans la simplicité ni dans le trop onéreux, j’en suis donc arrivée à la seule conclusion logique…

Je devais faire moi-même une partie de mon costume, et oui des DIY en perspective à vous présenter.

Pourquoi je ne les publie que maintenant, simplement parce que j’aime garder mon costume secret jusqu’au jour J et comme nous avons fait notre soirée d’Halloween le 3 Novembre afin d’être en week-end avec les enfants, voici le pourquoi.

Bon assez papoter, je vous présente donc le costume que j’ai porté

seynalineAfin d’arriver à ce résultat j’ai utilisé :

  • une jupe verte en sequin effet queue de poisson,
  • un top violet,
  • une ceinture hobby violette,
  • un soutien-gorge strass que j’ai customisé,
  • un diadème à strass que j’ai également customisé

Pour réaliser le soutien-gorge j’ai eu besoin :

  • d’un soutien-gorge a strass
  • de coquillages
  • de pinces étoile de mer
  • d’étoiles de mer en métal doré
  • de pinces fleurs de frangipanier blanche et mauve
  • de fleurs en tissus
  • de fausses algues d’aquarium
  • d’une broche
  • d’une bobine de perle sur fil
  • de colle chaude
  • de fils et d’une aiguille
  • d’une paire de ciseaux
  • d’une pince

IMG_2408

Sur la photo des éléments sont présent alors qu’ils n’ont pas été utilisés et d’autres manque car je les ai ajouté par la suite.

Cela s’appelle la créativité, chez moi quand je me lance dans un projet : je sais ce que je veux, je le vois dans mon esprit, mais je ne sais jamais comment je vais m’y prendre ni combien de fois je vais recommencer avant d’obtenir le rendu final que je souhaitais qui parfois ne ressemble plus vraiment à l’idée d’origine.

Bref à mesure d’ajustement, de positionnement et repositionnement j’en suis arrivée à ceci, un résultat qui me convient plutôt pas mal :

seynaline

Note à moi-même et à vous si vous vous lancer dans votre propre costume de sirène après lecture de cet article :

Utiliser un fil de perle plus gros afin qu’il se tienne mieux, se voit plus et épouse davantage le corps 

Pour réaliser le diadème il faut à peu près la même chose que précédemment : seynaline

  • un diadème strass effet corail
  • des pinces étoiles de mer
  • des pinces fleurs de frangipanier
  • des coquillages
  • des fausses algues
  • un ruban organza

Pour en finir avec ce costume il faut un make up adéquat, j’ai choisi d’utilisé des tons de bleu, de rose, de mauve et d’or

seynaline

Pour parvenir à faire cet effet écailles vraiment sympa il faut passer par une étape pas jolie jolie ni pratique du tout, qu’on soit franche c’était une vraie galère.

seynalineLa preuve en photo

NON, NON, vous ne rêvez pas j’ai un collant résille sur la tête. Méthode parfaite pour obtenir l’effet escompté mais imaginez ou bien essayez juste pour rire vous allez comprendre ma douleur. Bon OK on travaille en floutage avec le pinceau donc pas besoin de précision mais avec les yeux aplatit sous la résille autant dire que je ne vois pas grand-chose.

Bien évidemment make up de yeux et coiffure après cela va sans dire.

Note à moi-même et à vous :

Utiliser un make up plus pigmenté car le résultat est vraiment sympa et plutôt à mon goût mais peut-être un peu trop pâle quand même. 

Jeu du lancer de balle-citrouille

En cette journée de la terreur et pour assurer une bonne ambiance j’ai cherché des idées d’activités à faire avec les enfants pendant cette fête d’Halloween.

seynaline

 

Certaines parmi celles découverte sur Pinterest notamment m’ont bien tenté pour cette année.

Je vous présente donc un DIY d’Halloween pour créer un jeu de lancer de balles dans des citrouilles auxquelles ont attribuera des points selon la difficulté.

Je pense que cette idée pourra être détournée pour d’autres occasions avec d’autres modèles de dessins.

 

Pour cette activité vous aurez besoin de :

  • carton
  • boîtes en carton (en option)
  • papiers kraft colorés
  • un modèle
  • colle chaude, liquide et de scotch
  • un crayon à papier, un feutre noir
  • des ciseaux
  • un cutter

seynaline

Pour commencer vous avez besoin d’un modèle pour votre pyramide de citrouille que vous redessinerez sur une feuille de papier kraft orange de la taille que vous souhaitez obtenir le jeu et que vous découperez ensuite. Pensez bien à modifier la forme des bouches pour qu’elles permettent aux enfants de lancer leur balle à travers.

Une fois les citrouilles dessinées et découpées munissez-vous d’un grand carton, celui que j’ai utilisé mesure environ 60 x 110 de haut, positionnez votre dessin dessus et tracez la forme des bouches afin de découper le carton. Pour terminer cette étape vous aurez besoin d’un autre morceau de papier kraft d’une autre couleur, celui-ci servira à recouvrir le grand morceau de carton, vous pouvez aussi choisir de le peindre. Pour ma part j’ai choisi de le recouvrir car il s’agissait d’un carton de récupération et son état ne permettait pas de l’utiliser tel quel et puis le recouvrir c’est plus simple 🙂

Votre base est prête, découper les bouches dans le papier pour créer les ouvertures, coller ensuite votre dessin de citrouilles oranges. Vous pouvez reprendre les détails au crayon ou au feutre noir.

Le support étant terminé le mieux est d’ajouter des réceptacles pour les balles, cela simplifiera le comptage des points et la récupération des balles, vous éviterez ainsi d’en avoir qui rebondissent partout dans la maison.

Pour cette partie c’est selon ce que vous avez, car bien évidemment je vous invite à privilégier la récup’ et le recyclage pour ce DIY : boîtes en carton ou morceaux de carton droit que vous adapterez aux ouvertures.

Personnellement je ne disposais pas de boîte, j’ai donc collé avec de la colle chaude des morceaux de carton par trop large pour ne pas avoir une épaisseur trop importante, sur la tranche mon jeu fait une quinzaine de centimètres. Pour bien fermer l’ensemble j’ai utilisé du papier kraft noir pour éviter que les balles ne rebondissent et s’échappent par l’arrière du jeu.

Lorsque vos boîtes sont positionnées vous pouvez finaliser en camouflant l’arrière du jeu avec du papier ou même du tissus.

Vous avez terminé, prenez un peu de recul et admirez votre création.

seynaline

La taille des bouches servira pour l’attribution des points et apporte un soupçon de difficulté, qui sais en fin de soirée c’est peut-être vous entre adultes qui vous amuserez avec.

Chez nous se sont ces balles qui serviront pour le jeu je trouve qu’elles vont parfaitement avec le thème de la journée.

seynaline

N’hésitez pas à vous inspirer, à partager et à me montrer le résultat de vos jeux.

Très bon Halloween.

Xoxo

Seynaline

DIY d’Halloween : serre-tête plante carnivore

En ce 31 octobre, jour d’Halloween je ne pouvais pas passer à coter de l’occasion de vous présenter des DIY spéciaux.

Et pour commencer cette série spéciale Halloween et parce que j’adore cette fête certes américaine ou plutôt anglo-celtique mais tellement amusante, je vous présente un DIY inspirer par le site des moustachoux 

Un serre-tête plante carnivore vraiment très effrayant 😀

seynaline

Pour le réaliser j’ai utilisé :

  • une chemise cartonnée de couleur verte
  • une sous chemise de même couleur
  • du fil de fer vert
  • des yeux effrayants
  • des yeux à coller
  • un serre-tête

 

  • de la colle chaude
  • de la colle liquide
  • une pince
  • un marqueur noir
  • un crayon à papier
  • des ciseaux
  • une perforeuse

Pour commencer il faut dessiner des feuilles de différentes tailles que vous découperez sans oublier de garder une tige suffisamment large et longue pour les fixer au serre-tête. Créer aussi des petites feuilles qui viendront entourer vos yeux.

Pour créer les yeux de votre créature, soit vous utilisé comme moi des yeux tout près que vous envelopper avec la sous chemise verte pour former les paupières en collant votre chemise de manière à former deux angles. Vous pouvez aussi utiliser des balles de ping-pong, il vous suffira alors de dessiner votre œil avec un marqueur. Penser au préalable à percer votre balle afin d’y faire passer le fil de fer.

L’une des balles servira de bouche, dessiner alors une dentition pointue dessus au marqueur et procéder ensuite comme pour les yeux.

On poursuivra notre monstre en lui confectionnant des tentacules, pour cela faites des feuilles mais avec une forme plus arrondis sur lesquels au choix : soit vous coller des yeux comme je l’ai fait soit vous dessiner des petits ronds sur tout le tour du tentacule. Afin de les fixer vous devrez perforer vos tentacules tout comme les feuilles placer sous les yeux afin d’y faire passer le fil de fer.

seynaline

Le plus facile pour l’assemblage est de fixer dans un premier temps les yeux, la bouche dentée et les tentacules, pour cela utiliser la pince coupante qui vous permettra d’ajuster chaque longueur de fil mais aussi de bien serrer le fil autour du serre-tête afin que cela ne bouge pas, vous pouvez sécuriser le maintiens de l’ensemble par des pointes de colle chaude.

seynaline

On ajoute ensuite les feuilles, en les répartissant bien selon les tailles et les formes que vous aurez créées. Afin d’obtenir un effet ébouriffé fixer-les parfois vers l’avant d’autres fois vers l’arrière en prenant soin de les enrouler sur elles-mêmes pour leur donner un coté plus réaliste.

J’ai par ailleurs ajouté un fil de fer que j’ai enroulé au bout pour former un tourbillon comme en ont certaines plantes carnivores. Laissez parler votre imagination. J’ai également créé une autre bouche sur l’une de ces tentacules mais c’est vous qui voyez, l’avantage avec de DIY c’est qu’on personnalise comme on le souhaite.

Le choix des couleurs, le coté plus ou moins effrayant laisser votre créativité faire le reste et laisser moi un commentaire avec une photo si vous tenter ce DIY avec vos enfants.

Je serais ravie de découvrir vos créations.

Joyeux Halloween

Xoxo

Seynaline

Premier HIIT

Adaptable a tous les niveaux ce type d’entrainement peut compléter des séances de sport classique comme mes abdos-fessiers ou bien devenir l’entrainement de base pour des résultats plus intenses et une efficacité certaine.

Pour ma part j’ai choisis de remplacer mes cours d’abdos-fessiers par des HIIT de Jessica Mellet MYF sur Youtube.

En effet après 3 mois d’abdos-fessiers j’ai grand besoin de changement.

IMG_9739
Encore merci à ma princesse pour la photo en direct 🙂

Alors ce matin j’enfile ma tenue et je me lance avec un HIIT pour débutant.

Après ma séance je dois avouer que je suis a ramasser à la petite cuillère, j’ai jouer le jeu à fond et à chaque exercice j’ai poussé au maximum. après tout c’est bien le but, NON !

Bref le HIIT est fait et franchement je me sens merveilleusement bien, c’est vraiment dur, il faut se bouger les fesses et ce dire aller je m’y met.

Mais pour être sincère une fois qu’on y est c’est top génial ça fait un bien fou, c’est une dose d’oxygène pure, une parenthèse en mode défouloir.

Personnellement je me suis lancé le matin comme à chaque fois que je fais des séances de sport, d’une on se dit ça c’est fait pour le reste de la journée et de deux ça donne un boost d’énergie énorme.

Ça vous tente un petit HIIT ?

Non !? Mais si allez-y faites vous du bien et raconter moi votre premier.

Xoxo

Seynaline

Les HIIT qu’est ce que c’est ?

On va commencer avec les notions de bases :

Le HIIT (Hight Intensity Interval Training), ou Entraînement par Intervalles à Haute Intensité en français, est une méthode d’entraînement qui consiste à alterner des périodes courtes d’effort intenses avec des temps de récupération également très brefs. L’idée est de réaliser ce type d’exercice pendant quelques minutes, puis de récupérer et d’effectuer à nouveau l’enchaînement. De part l’intensité et la répétition des efforts, une séance de HIIT dépasse rarement 30 minutes.

HIIT

 

Si, il faut bien l’avouer, ce type d’entraînement est loin d’être le plus facile et demande un certaine dose de motivation, ses bénéfices sont énormes, que ce soit en terme d’amélioration de la condition physique générale, d’optimisation des performances, mais également de part son efficacité à aller “brûler les graisses”.

  • Les sujets ayant pratiqué l’entraînement par intervalles à haute intensité ont en moyenne perdu 9 fois plus de masse grasse que ceux ayant suivi le programme d’entraînement en endurance.
  • Ce type d’entraînement favorise l’augmentation du métabolisme de base pendant les 24 heures qui suivent l’exercice, notre corps continue à brûler des graisses pendant plusieurs heures après l’arrêt de l’entraînement (ce phénomène est également appelé l’effet afterburn).
  • L’entraînement par intervalles à haute intensité est bien plus efficace qu’un entraînement en endurance traditionnel. Il permet d’optimiser son temps d’entraînement et apporte de meilleurs résultats en terme de progression physique (gain de puissance, de VO2 max, de capacité anaérobie, etc…) et d’augmentation du métabolisme, favorisant ainsi la perte de masse grasse.

Voilà pour la théorie.

Xoxo

Seynaline

 

Suivi de mon entraînement

Voilà maintenant 1 mois et demi que je m’entraîne plusieurs fois par semaine.

Les cours de Jessica Mellet sur gym direct sont vraiment sympa pour des débutantes. Et oui je le dis au féminin parce qu’il ne faut pas se mentir les abdos-fessiers c’est avant tout pour nous les femmes puisque les hommes eux vont plus se centrer sur la musculation et le gain de force, au contraire de la majorité des femmes qui chercheront à raffermir et à affiner leur silhouette.

Merci ma choupette pour la photo en pleine action. Hé oui 3 ans et déjà une vraie pro 🙂

J’ai choisi de faire chaque cours plusieurs fois afin d’être certaine de bien réaliser les mouvements. Je ne changeait de cours que lorsque le précédent m’était vraiment acquis et que je parvenais à le suivre sans difficulté.

Mes mensurations ont bien évolué et les résultats m’ont vraiment motivé a poursuivre mes efforts

Taille : 67 (-4,5) – Nombril : 75,5 (-8,5) – Hanche : 82 (-4) – Fesses : 91 (-4) – Cuisses : 49 (-6)

Et voilà si on s’amuse à additionner on atteint un total de -27cm sur l’ensemble plutôt pas mal en 1 mois et demi. En ce qui concerne mon poids je n’ai perdu que 2kg mais cela n’était pas mon but à l’origine donc je suis satisfaite.

Certaine se demanderont sûrement et niveau alimentation alors … et bien pour être franche je n’ai pas changer grand chose. Bien sûr je fais un soupçon plus attention j’évite de manger trop gras, j’ai supprimé le grignotage car je suis très gourmande.

Pour le reste au quotidien je prend mes escalier je marche jusqu’à l’école de mon fils. Dès la rentrée scolaire de ma fille je ferais du jogging et j’envisage également le yoga. Mais quand je serais seule à la maison parce que là avec des enfants trouver le moment idéal pour atteindre la zen attitude ce n’est pas du gâteau.

Et vous alors vous avez commencer ?

Quel sont vos résultats ?

Xoxo

Seynaline

Gooo abdos-fessiers

Se motiver à faire du sport est certainement une chose très difficile pour la majorité d’entre vous, surtout lorsque cela n’est pas une habitude.

Rassurer vous il m’a fallut un moment pour m’y mettre moi aussi.

Mais voilà s’est partit

Pour moi, qui ai une petite choupette qui n’est pas encore à l’école, se sera abdos-fessiers à la maison.

J’ai choisi de suivre les cours gym direct de Jessica Mellet. Environ 30min avec une coach qui pour moi est très entraînante et motivante à suivre.

Je possède 15 cours, personnellement je ne me force pas j’en fait plusieurs fois par semaine mais rien de fixe. Cela dépend aussi de l’intensité des courbatures. J’essaie néanmoins d’en faire en moyenne 3 à 4 par semaine.

J’ai également pris mes mensurations et mon poids au début de mon parcours.

Taille : 71,5 – Nombril : 84 – Hanche : 86 – Fesses : 95 – Cuisses : 55

L’idée n’est pas de me mettre la pression mais avant tout de pouvoir suivre mes progrès au fur et à mesures et qui sais si les résultats sont au rendez-vous et bien cela m’apportera la motivation nécessaire pour poursuivre les efforts.

Affaire à suivre

Et vous alors vous vous y mettez quand ?

Xoxo

Seynaline

Les cuticules du cheveux

Ouvrir les cuticules pour mieux faire pénétrer les actifs dans ses cheveux : une fausse bonne idée ???

Est-il vraiment nécessaire et surtout réellement bénéfique à nos cheveux d’ouvrir ses cuticules ? Et d’autre part quel intérêt présente réellement la chaleur en termes de soin capillaire ?

Pour mieux comprendre les effets de l’ouverture de la cuticule du cheveu, revenons aux fondamentaux :

Qu’est-ce que la cuticule et comment fonctionne-t-elle ?
La cuticule du cheveu est la mince couche qui recouvre toute la surface de la fibre et la protège des agressions tout en lui permettant de puiser et de retenir l’hydratation dont le cheveu a besoin. Elle est formée de cellules incolores, aplaties que l’on nomme écailles et qui se chevauchent à la façon des tuiles d’une toiture. Ces écailles sont maintenues jointes par un ciment riche en lipides (céramides). Aux abords de la « racine », ces écailles, toutes « neuves », sont bien lisses et régulières, impeccablement jointes comme les ardoises d’une toiture. Plus on s’éloigne du cuir chevelu, plus elles apparaissent érodées (dues à l’usure naturelle du temps mais aussi aux agressions subies).

Conclusion : La qualité et la beauté d’un cheveu (brillant, avec une bonne tenue, bien défini…) tiennent donc avant tout à l’aspect de sa cuticule. Plus les écailles sont usées, altérées, sensibilisées, disjointes ou « décollées », plus le cheveu sera terne, rêche, frisottant, prompt à l’emmêlement. Bref : moche et ingérable !

Que dit la science ?

Il est préjudiciable aux cheveux d’alterner sans cesse les cycles de cuticules lisses et soulevées (ce que l’on nomme communément des cuticules « ouvertes » et « fermées », techniquement les écailles de la cuticule se relèvent comme une sorte d’hérissement).
Les scientifiques ont en effet constaté qu’une mèche de cheveu coupée et préservée dans un bocal ne souffrait pas des mêmes dommages qu’un cheveu implanté sur une tête. Ceci s’expliquant par le fait qu’il n’était pas lavé et donc ne subissait pas le gonflement inhérent à la pénétration de l’eau engendrant leur affaiblissement.
Par ailleurs, le fait de ne pas brosser ou peigner préserve également la cuticule.

stade de progression cheveux sains a abimés
image de beautiful-boucles.com

Soulever (ou « ouvrir ») les cuticules est un procédé utilisé par exemple dans les traitements chimiques tels que les défrisage/assouplissement ou la décoloration. C’est notamment en raison de leur impact sur la cuticule que ces procédés sont nuisibles et rendent les cheveux fragiles et abîmés (Journal of Cosmetic Dermatology, pp 180-185, 2003).

On le comprend donc aisément : une cuticule « ouverte » est un problème (et non un bénéfice).
Cela revient à accroître la porosité du cheveu et donc sa vulnérabilité ; il perdra en outre de sa capacité à retenir correctement son hydratation interne qui s’évaporera.
Il reste inévitable de les soulever de temps à autre, en particulier lorsque l’on lave ses cheveux et pour cela il est recommandé d’utiliser un conditionneur pour contrebalancer cet effet négatif et aider la cuticule à se « refermer » du mieux possible. C’est aussi pour cela que l’on recommande d’enduire ses cheveux d’huile de coco en soin avant shampooing pour réduire le soulèvement des cuticules.

Enfin, rappelons que la première action d’un conditionneur capillaire est justement de lisser la cuticule (i.e. la « fermer »). Le cheveu humain a une charge légèrement négative, celle-ci tend à augmenter lorsqu’elle est en contact avec des agents détergents (comme les sulfates des shampooings) ou tout autre facteur l’endommageant. Plus un cheveu est abîmé, plus sa charge est négative et plus ses écailles sont relevées. Le conditionneur capillaire permet de neutraliser cette charge négative par sa charge positive (tensioactifs -ou surfactants- cationiques) et donc de « rabaisser » en quelque sorte les écailles rebelles (pour peu que le ciment qui les lient et la fibre ne soient pas trop endommagés). Il se dépose rapidement en surface sur les zones négatives qui l’attire comme un aimant. Cela ne prend que quelques secondes.

En conséquence, il n’y a donc aucune utilité à soulever la cuticule des cheveux pour attendre que ses actifs pénètrent et fassent effet. Les substances qui peuvent pénétrer le cheveu sont celles qui sont configurés structurellement pour s’infiltrer dans les interstices de la cuticule, en termes de taille, de forme, de charge et de flexibilité. Elles ne requièrent pas une cuticule « ouverte » pour le pénétrer.

EN RÉSUMÉ…

L’ouverture contrainte des cuticules des cheveux n’est donc pas nécessaire ni même souhaitable.
L’ouverture est néanmoins inévitable dans certains cas (cheveux mouillés pour le lavage) et se doit donc d’être compensée par un soin conditionneur approprié qui va refermer les écailles et protéger le cheveu des dommages.

TOUTEFOIS…, si la chaleur n’est pas bénéfique pour faire gonfler la fibre et ouvrir les cuticules du cheveu, elle ne serait pas entièrement à bannir. En effet elle pourrait améliorer l’absorption et la fixation des actifs à la surface du cheveu. Pour cela, les études scientifiques conseillent d’élever la température du conditionneur à environ celle du corps (aux alentours de 35°C). Pour ce faire, plutôt que de (sur)chauffer le cheveu directement par un appareil électrique, réchauffez la petite quantité de votre masque conditionneur au bain marie (ou dans un bol d’eau chaude du robinet) puis appliquez sur vos cheveux. Ne jamais chauffer tout le flacon/pot au risque d’altérer les conservateurs qu’il contient et qui empêchent le développement des bactéries ! Cette méthode permet d’éviter de recouvrir ses cheveux d’une surface occlusive (casque, serviette, bonnet) pas forcément très bonne pour la respiration du cuir chevelu.

La chaleur doit donc être très modérée et non appliquée directement sur le cheveu pour éviter ses effets néfastes ou le gonflement de la fibre induit par la vapeur d’eau.

Pour ma part j’ai totalement bannis les appareils chauffant !

Et vous dites-moi ?

Xoxo

Seynaline